Rechercher

dimanche 15 février 2009

Le néo-management pour les nuls

Vendredi soir, de 20h à 21h, j'ai écouté la superbe émission de Zoé Varrier, Nous autres. Cette semaine le sujet était "L'open space les a tués, le stress des cadres". Tout un programme.

C'est une émission que j'aime beaucoup. D'abord, elle passe le vendredi soir, la semaine est terminée, tout le monde se détend. Et ensuite, la voix de Zoé Varrier est tout simplement magique. C'est un vrai bonheur de l'écouter. En me documentant j'ai appris qu'elle était interprète sur des cargos soviétiques dans les années 80. Je savais que j'étais passé à côté de mon rêve...

Passons au reportage. C'était hallucinant. Zoé a reçu deux cadres, Alexandre des Isnards et Thomas Zuber, pour leur livre L'open space m'a tué. Je ne vais pas entrer dans les détails, l'émission peut-être balado-diffusée ici. Tout tournait autour du néo-management. C'est quoi cette horreur ? Ce sont toutes les règles qui régisent la vie des cadres en entreprise et plus particulièrement en open space.

Quelques passages intéressants :
- le langage utilisé (le "wording"), à base d'abréviations et d'anglicismes.
- les relations entre collègues : espionnage et suspicion
- le relevé d'heures, proche du système Tkdessien
- la vision du syndicalisme et du fonctionnariat
- la vie privée, obligatoirement "successful" et mise en scène sur Facebook.
A écouter absolument, je vous dis. Pauvre fonctionnaire, ma vie professionnelle pourrait être tellement plus passionnante.

Le néo-management s'exporte bien au cinéma aussi. A ne pas rater, le film de Jean-Marc Moutout, Violence des échanges en milieu tempéré. C'est l'histoire de Philippe (Jérémie Renier), jeune diplomé, fraichement arrivé dans une grande boite de consulting.

Promis, pour le prochain article je vais essayer de trouver un sujet un peu plus déconne, genre l'équipe de France de Rugby qui essaye de pratiquer son sport ou le formidable parcours des skieurs français au championnat du monde (à Val d'Isère, je vous le rappelle...).

4 commentaires:

Vince a dit…

Coté cargos soviétiques pour sauver nos petites liberté du net avant le 1984 de la loi Hadopi Mr Rustineman n'est pas au top . Même pas un lien vers la laquadrature.net ou ici http://www.pcinpact.com/actu/news/49176-presomption-culpabilite-responsabilite-hadopi-albanel.htm pour défendre nos liberté fondamentale. Le Rustineman il faut qu'il rase sa barbe, qu'il sorte ça faucille et son marteau et que son blog s'investisse un peu dans le politique... .Moi je n’arrête pas de mailler a mon chère député et sénateur de se bouger le cul pour nos libertés (et j’ai bien peur en vain). Bon au moins je ne suis pas propriétaire donc je vais pouvoir déménager facilement de l’autre coté du Rhin. J’avais oublié pourquoi je n’ai jamais aimé la propriété : C’est le jour ou ça commence à être une dictature (et a merder) tu peux partir ailleurs facilement tu n’es pas attaché au « matériel » mais juste aux fondements de l’humanité...

RustineMan a dit…

Merci, M. Vince, pour cette remise dans le droit chemin. Veuillez m'excuser pour mon manque de militantisme. Alors que je défendais la merguez-ketchup, le projet de loi HADOPI, inspiré de la commission Olivennes, était en discussion au conseil des ministres. Mais des gens plus qualifiés en parlent tellement mieux que moi (http://www.canardpc.com/article-18-Lutte_contre_le_piratage_et_projet_de_loi_HADOPI__Fahrenheit_2008.html)
Par contre, au contraire de ton texte, je mettrai même un s à "nos libertés fondamentales". Il y en a plusieurs à défendre en ce moment. Par exemple celles liées au service public d'éducation, formateur des citoyens de demain.

Par contre j'ai du mal à suivre le raisonnement Hadopi-la propriété c'est mal-Allemagne.
Je trouve cette philosophie du "Je dégage quand ça ne va plus trop" assez intéressante. Elle a d'ailleurs déjà été testée en Alsace en 1939 (départ vers le Sud-Ouest) ... avec un retour rapide et forcé des Alsaciens.
De plus il me semble que l'Allemagne a sérieusement virée libérale. Comme La France et Super Nicolas bien sûr, mais avec une longueur d'avance. Mais il est vrai que c'est le pays de la saucisse, le paradis pour moi...

Et je ne me sens pas forcement plus attaché à du "matériel" parce que je suis propriétaire. Pour moi, être propriétaire d'une maison ne représente pas le dernier stade de l'addiction à la société de consommation. Société, qui pratiquée comme elle l'est aujourd'hui, mène forcément le bétail à l'abattoir. Monde de merde.

C'est mal barré pour le sujet "grosse déconne" promis dans le dernier article. Vivement le costume !

Aktarus (DD) a dit…

Damned !

On quitte ce blog 2 jours, et on passe d'un petit blog sympathique parlant de sport et de jeux vidéo, à un blog politique, hautement polémique (victor)

J'ai podcasté ce reportage, et c'est vrai que ça fait peur.

J'ai bien envie de passer cette émission à mon patron, pour lui montrer que je sais comment il me manipule ; mais j'ai peur qu'il ne découvre d'autres technique dans ce même reportage, et qu'il me manipule encore plus.

En même temps, les patrons, en général, n'écoutent pas "nous autres", mais plutôt "carrefour des entrepreneur" le samedi matin quand ils sont seuls au bureau.

vince a dit…

http://www.pcinpact.com/actu/news/50590-filtrage-email-messagerie-hadopi-communication.htm

Bon ben je crois que je peux commencer à préparer mes valises pour l'autre coté du Rhin...